No Mad's Land
No Mad's Land

feu contempler

 

Nous sommes tous à la recherche du bonheur.

J’attends toujours l’hiver avec impatience pour pouvoir faire du feu sans danger. Envoûtant, réchauffant le corps et l’âme, c’est l’une des choses les plus élémentaires au Monde. Pourtant, observer ses flammes sans s’ennuyer pendant des heures est possible. Cet acte simple procure une sensation de plénitude. La sobriété heureuse repose sur ce principe: accéder au bonheur en se satisfaisant des plaisirs simples de la vie. Pour assouvir ma soif insatiable de liberté, je suis devenu nomade, et le bonheur est entré dans ma vie, car voyager, c’est se déposséder, vivre de peu, avec peu. Découvrir cette joie de la simplicité volontaire est accessible à tous, sédentaire compris, il vous suffit juste d’essayer une fois.

« Le progrès n’aura aucun sens tant qu’il y aura des enfants malheureux. »

enfant pistolet

enfant sdf

 

Les objets volent votre argent, votre énergie et votre temps.

« Encore un qui veut revenir à l’époque de nos grand-parents », êtes-vous sûrement en train de vous dire. Absolument pas. Je pense que le progrès doit, par définition, faire PROGRESSER la société et non la réduire à néant en détruisant les rêves des gens et leurs relations sociales. Utiliser les objets avec parcimonie, permet de se recentrer sur l’essentiel: ses émotions, ses besoins primaires et d’être ouvert sur le Monde extérieur, les gens qui nous entourent.

Vivre avec sobriété commence par réfléchir au sens de ses actions, et globalement, arrêter de consommer inutilement. En réduisant vos dépenses, vous aurez moins besoin de travailler. Avec plus de temps libre, vous pourrez faire ce que vous aimez et retrouverez de la sérénité et du bien-être au quotidien. Les pays où le niveau de vie est bas montrent l’exemple. Les gens sont heureux d’être ensemble, discutent, souriants.

humanité thé

humanité marche

Vivre avec sobriété, c’est aussi s’offrir le temps de s’enrichir sur le plan intellectuel, social, spirituel. Je me souviens de l’époque où je me sentais idiot en société. Je n’avais ni avis ni arguments pour intervenir dans les discussions. Pire, parfois je ne comprenais même pas de quoi les gens parlaient. J’avais honte. Quand aurais-je pu me cultiver, apprendre ? Je travaillais 70 heures par semaine, et le reste du temps, épuisé, je dormais. En m’offrant le temps de vivre, j’ai comblé mes lacunes. Je lis, j’observe, j’écris, je m’interroge, mais surtout j’agis et j’apprends auprès des autres en les écoutant car j’ai le temps de m’ouvrir à eux. Au fil du temps, mes idées se sont forgées, ma conscience s’est aiguisée.

travail noir

lire noir

 

L’avidité de l’Homme est sans limite.

NO MAD’S LAND se traduit par « une Terre sans fou » et part du constat que l’Homme a perdu la raison. Nous avons rendu notre société malade en créant le capitalisme, pire en l’associant au consumérisme. L’argent est devenu symbole suprême de réussite, consommer une propagande. Progressivement, les dégâts climatiques et humains engendrés rendent invivable l’environnement naturel et social de notre planète. Pour le bien de l’Humanité, notre devoir est d’établir un nouveau schéma de vie à l’échelle politique et individuelle. Pour voir la vie se perpétuer durablement sur Terre, une remise en question sincère et profonde doit avoir lieu.

 

bouteilles

 

Plus rien ne semble nous choquer, ni l’apparition de continents de plastique au milieu des océans ni la misère humaine. Ces sujets remplissent l’actualité et plus personne ne peut prétendre ignorer la détérioration des milieux écologiques ou des conditions de vie de l’Homme. Pourtant, trop nombreux sont ceux qui croient encore en le système présent. D’autres s’en plaignent mais continuent de le subir. Heureusement, aux quatre coins du Globe, des actions concrètes voient le jour et les Hommes s’insurgent contre la société en proposant des alternatives. Ils luttent et agissent.

 

« Personne n’a la responsabilité de tout faire mais chacun doit accomplir quelque chose. »

poubelle survie

feu poubelles

 

La société aura t’elle le courage d’être profondément humaine un jour ?

Les hauts sommets internationaux aboutissent sur des décisions collectives telles que les objectifs de développement durable à atteindre en 2030. Mais « les Hommes politiques veulent-ils réellement changer le Monde ?  » Nous sommes en droit de nous poser la question puisque, paradoxalement, chaque pays continue de vouloir écraser l’autre. Leur politique interne est basée sur la croissance infinie, les énergies fossiles, la course à l’armement destinée à accroître leur puissance économique et militaire. Le bien-être de l’Humanité et de la Planète est relayé au second plan. Générer du profit et dominer le Monde restent leurs priorités, bien loin des préoccupations humanistes et écologiques qui les entravent. Seul le pouvoir compte.

 

gandhi

 

paix intérieure

Aussi réducteur soit cet exemple, prendre sa voiture pour aller au coin de la rue, c’est promouvoir au XXIème siècle certaines guerres directement basées sur une ressource: l’or noir. La nécessité dévorante de produire entraîne un besoin abyssal de matières premières, notamment de pétrole. Le consumérisme déclenche par des actions irraisonnées d’immenses dégâts écologiques et humains. Chacun de nos gestes anodins du quotidien a des conséquences et un impact sur le destin de nos congénères.

L’utopie du règne de la Paix Universelle commence sur le pas de notre porte. A l’instar des préceptes de Gandhi, j’essaye de montrer l’exemple, et la recherche de Paix Intérieure est devenue une quête quotidienne. En acceptant leurs défauts, en discutant avec les gens, en tendant la main aux étrangers, il est possible d’insuffler de la Joie dans le cœur des Hommes.

 

Chaque citoyen du Monde doit apprendre à se responsabiliser.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Rejoignez vite la communauté Facebook pour discuter avec nous !!!