No Mad's Land
No Mad's Land

argent Albanie

Avec 2000€ par an, on peut aller loin.

Si certains l’ont déjà fait, voyager sans argent reste utopique, pour moi uniquement viable sur le court terme. Une fois en Europe, durant un mois en auto-stop, je n’ai pas dépensé un seul centime, arrivant même à destination avec 40€. J’ai renouvelé cette expérience à vélo, voyageant pendant 3 mois avec seulement 5€ en faisant les poubelles des magasins pour me nourrir. Mais voyager sans argent peut devenir malsain. En effet, le risque est d’aller vers les gens dans l’unique but qu’ils vous nourrissent, faussant la sincérité de la rencontre et le plaisir du partage.

 

Bagdammon

SOTIR

Comment fais-tu pour l’argent ?

C’est une question quotidienne qui m’a été posé dans toutes les langues. Dans l’imaginaire des gens, voyager coûte cher. Pourtant, la réalité est toute autre et faire le Tour du Monde ne veut pas dire vivre dans le luxe, bien au contraire: Voyager, c’est sortir du schéma habituel de la société de consommation. En acceptant de perdre en confort, tout devient possible. Au Japon, pour mon premier voyage, j’étais un vrai touriste. J’ai pris l’avion, je dormais à l’hôtel, mangeais au restaurant. Deux semaines ainsi à Tokyo m’ont coûté près de 3500€. Dix ans plus tard, armé d’un vélo et d’expérience, voyager avec 2000€ par an était devenu une formalité. Tenir ce budget nécessite des concessions, mais la seule chose matérielle qui me manque vraiment, ce sont les livres. Pour moi, le sentiment de richesse ne dépend pas forcément des chiffres, mais surtout de la Liberté d’organiser une existence qui a du sens. L’argent aide un peu évidemment. Ci-dessous le budget détaillé de mon grand tour d’Europe.

 

Faire un don

NO MAD’S LAND vous inspire ou vous rassure ?

Un petit coup de pouce est le bienvenu.

Chaque don, même minime, compte.

 
 

Budget 2019: 1690€
Pays visités: italie, Albanie, Grèce, Chypre, Royaume-Uni, Irlande

 

Budget 2018: 1265€
Pays visités: Lituanie, Lettonie, Estonie, Finlande, Norvège, Suède, Pologne, Slovaquie, Autriche, Liechtenstein, Suisse, Italie, Malte

 

Budget 2017: 1995€
Pays visités: Bosnie Herzégovine, Monténégro, Albanie, Macédoine, Kosovo, Serbie, Bulgarie, Turquie, Roumanie, Moldavie, Ukraine, Biélorussie, Lithuanie

 

Budget 2016: 2545€
Pays visités: Belgique, Hollande, Allemagne, Danemark, Suède, Norvège, Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Hongrie, Slovénie, Croatie

 

Budget 2015: 1110€
Pays visités: France, Espagne, Portugal

 

Ce que nous disent les chiffres:

Réduire ses dépenses réclame un travail permanent. Mon budget de 1800€ en moyenne par an, basé sur les prix européens, réussit à surprendre les voyageurs les plus économes que j’ai pu rencontrer. Pourtant, en faisant quelques efforts supplémentaires, je sais que je pourrai encore faire mieux: si, je m’appliquais à récupérer encore plus la nourriture gaspillée par les magasins, si, je prenais le temps de faire du bateau-stop au lieu de payer les ferries pour traverser les mers, si, j’accélérais mon apprentissage au sujet des ressources naturelles utilisables (cueillette, pêche, chasse), etc … En notant toutes vos dépenses par catégorie dans un carnet, vous apprendrez rapidement à identifier ce qui vous coûte cher et cela vous aidera à réduire votre budget au fur et à mesure. Tout est question de discipline, de patience, de volonté, d’inventivité et de débrouillardise. Ajoutez-y un peu de chance et vous serez bientôt capable de venir à bout de presque toutes les situations sans ouvrir votre porte-monnaie.

Petit budget pour plus de plaisir et de liberté.

cuisiner

auto stop

 

  • Cuisiner des produits frais tous les jours sans exception permet de manger sain et équilibré sans forcément se ruiner. Faire les poubelles des supermarchés encore moins. Dans les magasins, achetez avec bon sens et évitez de flâner en allant à l’essentiel. Plats préparés et sucreries sont à bannir. Sans viande, ni alcool ni tabac, il est tout à fait possible d’être en bonne santé avec moins de 1000€ par an. La nourriture représente environ un tiers de mon budget annuel.

  • Se déplacer à pied ou en auto-stop ne coûte pas un centime. Un vélo réclame un minimum d’entretien. Avec 10% de mon budget annuel, je peux équiper le mien avec du matériel milieu de gamme. Le train et l’avion peuvent vite faire exploser la facture. Quand c’est inévitable, je privilégie le ferry, et c’est un autre 10% de mon budget qui disparaît.

  • Je prends grand soin de mes affaires mais cela n’empêche pas toujours la casse dans un voyage Nature engagé en été comme en hiver. Pour moi, l’entretien de l’équipement c’est de l’ordre de 5% pour mon matériel de bivouac et plutôt 10% pour mes appareils électroniques.

Transfagarasan

dormir froid

 

  • Ma règle « Ne jamais payer pour dormir » est parfois contraignante mais depuis 2011, j’y suis toujours parvenu. Je dors habituellement sous tente, dans les maisons abandonnées ou en construction et, en ville (où je passe peu de temps), les réseaux WarmShower et CouchSurfing aident. Ne pas me jeter sur le premier hôtel venu me permet surtout de faire de belles rencontres.

  • Je suis toujours parti avec une assurance voyage qui représente 25% de mon budget annuel. C’est énorme, mais 150.000€ de frais médicaux lors de mon accident de voiture en Australie m’ont appris à accepter que cet argent n’était pas totalement jeté par les fenêtres.

AVI

Depuis 2018, l’assurance AVI a décidé de soutenir « No Mad’s Land » en lui offrant un partenariat avec son contrat Marco Polo.

pharmacie turquie

Tente vache

 

  • L’entrée des sites touristiques coûte cher. Contempler la Nature reste gratuit (sauf quand l’Homme l’a privatisée), alors profitez de sa beauté.

  • Mes frais bancaires sont maîtrisés grâce à un accord avec ma banque. Sans cela, attention à la facture, car les frais de retraits et de paiements à l’étranger sont très onéreux. Mes cotisations bancaires représentent environ 5% de mon budget annuel.

  • Visas et vaccins sont quasiment inexistants en Europe. Ces dépenses inhérentes au voyage représentent pour moi 5% de mon budget annuel, mais ce sera beaucoup plus sur les autres continents. Gardez une enveloppe de secours pour les imprévus.

Comment payes-tu tes voyages ?

Plutôt que de travailler beaucoup pour gagner de l’argent, je préfère vivre sobrement pour dépenser le moins possible. C’est la base de ma réflexion sur l’argent. J’avais pourtant travaillé longtemps avant de devenir nomade, moi aussi, par peur de manquer d’argent et j’ai donc réussi à faire quelques économies. Mais très vite, j’ai compris qu’en me contentant de peu, il n’allait pas être très compliqué de m’assumer financièrement sur la Route. Partant du principe que « les petits ruisseaux forment les grandes rivières », en jouant un peu d’harmonica dans la rue, en vendant des photos, mais surtout en rendant de petits services aux gens que je rencontre, je parviens à trouver le peu d’argent dont j’ai besoin. Mais j’ai aussi la chance que la générosité des gens envers moi dépasse parfois les limites de l’entendement et qu’ils m’offrent de l’argent. Je ne les remercierai jamais assez. Cela me donne tant espoir en l’avenir de l’Humanité. Pour autant, je n’ai jamais attendu des autres qu’ils payent mes voyages, et je crois que voyager en Europe, continent relativement riche, est une des clé de ma réussite actuelle.

Voyager sans argent, un travail à temps plein.

Il faut aussi savoir être inventif et avoir une certaine audace. « Tu sais te servir d’une tronçonneuse ? » m’a t’on demandé un jour. « Evidemment » répondis-je en masquant mon appréhension. L’Homme cherchait un bûcheron pour nettoyer une parcelle de sa petite forêt. Il me demanda de l’aider. Tondre des pelouses, prendre soin de chevaux, démonter des toitures, faire de la peinture, de la plomberie, de l’électricité, … J’ai la chance d’être habile de mes mains et de pouvoir offrir mon aide dans de nombreux domaines. J’ai quand même refusé une fois de devenir jardinier alors que la tâche était simple: il me suffisait de surveiller l’arrosage automatique de 100 pieds de cannabis. La villa de fonction avec vue sur la mer et le salaire de 5000€ mensuel étaient pourtant alléchants.

 

LISTE NON-EXHAUSTIVE DES SERVICES RENDUS AUX GENS EN CHEMIN …
Cliquez ici pour développer.

P1020508

L’argent, au centre des discussions …

L’argent, qui pourtant prend beaucoup de place au centre de nos sociétés, reste un sujet tabou. Mais la curiosité des gens est grande et ils m’interrogent quotidiennement. Tous obnubilés par l’argent, c’est ce que je croyais. Leurs questions m’ont longtemps excédé, avant de réaliser que c’est l’ignorance et le souci de compréhension qui les incitent à m’interroger. Je me suis alors apaisé et j’ai commencé à tenter de leur expliquer au mieux mes conditions de vie. Je conçois qu’il est difficile d’assimiler qu’il soit possible de voyager autant en travaillant aussi peu. C’est particulièrement vrai pour celui qui doit travailler toujours plus pour payer son logement et sa voiture, ou pour survivre en trimant toute sa vie pour un salaire de misère. Il m’arrive d’être embarrassé face aux plus démunis. Comment ne pas ressentir de la gêne en parlant d’argent avec ceux qui n’ont rien et vous offrent tout. Mon budget annuel, même faible, gagné en moins d’un mois dans un pays riche, peut heurter là où il faut travailler toute l’année pour gagner le même salaire voire moins. Mais le pire, et je m’en sens parfois coupable, c’est d’avoir la chance d’avoir un passeport français qui me permet d’aller presque partout sur Terre, alors que les gens face à moi n’ont même pas le droit de sortir de leur pays.

 

heureux

 

Rejoignez vite la communauté Facebook pour discuter avec nous !!!

Like facebook